Logo WAC

32 rue Fondaudège

33000 Bordeaux

+33(0)5 57 83 49 63

contact@galeriegag.fr

www.galeriegag.fr
facebook

 

«Sensuelle et énigmatique nature»

Claude Roucard

Lorsqu’en 1957 Claude Roucard sort diplômé de l’École des beaux-arts de Bordeaux, la peinture occupe dans le monde une place en apparence indétrônable. À la fin des années 1950, l’École de Paris est toute puissante. La suprématie de la capitale française en matière d’art ne fait aucun doute, et pourtant, ses heures sont comptées. En 1964, la biennale de Venise décerne le Grand prix au jeune artiste américain de 39 ans, Robert Rauschenberg (1925 – 2008), tandis que Roger Bissière (1886 – 1964), âgé de 80 ans, ne reçoit qu’une mention d’honneur en raison de « l’importance historique et artistique de son œuvre ». Cette récompense marque un tournant dans l’histoire de l’art et dans la remise en question des conventions académiques. Les regards se détournent de Paris en direction de ce nouveau foyer de la création grandissant outre-Atlantique. De puissants bouleversements agitent toute la décennie et la suivante, aux États-Unis comme en Europe, prenant des formes d’expressions aussi diverses que l’Arte Povera, Fluxus, le Pop Art, l’Art conceptuel, la vidéo, le happening, etc.

Et au large de ces évènements tempétueux qui élargissent sérieusement le champ de la création, Claude Roucard maintient son cap, restant fidèle à la peinture. Il développe, au fil des décennies, une œuvre d’une cohérence et d’une beauté folle, à la fois classique et actuelle, de façon presque obsessionnelle, à travers de vastes ensembles où la nature célébrée et transcendée se décline en motifs.

 

Claude Rourcard
Meule
58 X 67
pastel sur papier préparé
Claude Roucard – Tomate – 78 X 58 cm – Aquarelle sur papier Richard de Bas
Claude Roucard – La clairière Peret Bel Air, l’été – 92 X 110 cm – peinture à l’huile
Galerie G.A.G.

Ouverte depuis janvier 2013, la Galerie G.A.G. est née de la volonté de mettre en valeur une histoire du désir de peindre. La galerie tient sa singularité de la confrontation entre peinture moderne, avec pour base l’aventure des Peintres Indépendants bordelais, pour s’échelonner jusqu’aux jours présents avec la « peinture contemporaine », en donnant à cette expression générique une orientation qui accepte pour forme, aussi bien la figuration que les nombreuses variantes de l’abstraction. En parallèle des expositions de peintures, dessins et art du verre, la Galerie Guyenne Art Gascogne procède à l’édition de catalogues d’expositions, à vocation d’hommage historique dans le cas d’artistes décédés, ou bien monographique pour les peintres qui par leur démarche picturale actuelle donnent vie à une nouvelle réalité poétique.