Logo WAC

20 Cours d’Albret

33000 Bordeaux

05 56 10 20 56

www.musba-bordeaux.fr
facebook

 

« Le musée se met au vert ! »
Paysages en représentation(S)
29.06.2017 – 07.01.2018

→ Musée des Beaux-Arts, ailes sud et nord, jardin

La saison Paysages est l’occasion pour le musée des Beaux-Arts de réinvestir et de revisiter ses collections autour d’un des genres picturaux les plus récurrents de l’histoire de l’art : le paysage.
Une sélection d’œuvres inédite, une muséographie inhabituelle, des vis-à-vis étonnants entre œuvres anciennes et contemporaines et des interventions d’artistes viennent proposer un parcours original au visiteur.

Rompant avec les codes de la muséographie traditionnelle par école et par époque, une approche thématique permet un parcours de visite renouvelé, voire parfois décalé.
Des accrochages denses dans l’esprit des salons du XIXe alternent avec des présentations au contraire plus épurées, venant là encore perturber le regard du visiteur.
Couvrant un large panorama chronologique, du XVIIe au XXe siècle, la sélection des œuvres, dont une grande partie est habituellement conservée en réserve, viendra dialoguer avec des œuvres contemporaines (Jack Pierson, Didier Marcel, Miquel Barceló), prêtées par le CAPC, partenaire de l’opération. Une œuvre de l’artiste britannique Stuart Whipps questionnera les enjeux énergétiques des paysages géologiques en contrepoint de l’exposition 4.543 billion.
 

Interventions d’artistes

 

Erik Samakh

Reconnu internationalement depuis la fin des années 1980, Erik Samakh mêle nouvelles technologies et éléments naturels, notamment sonores. Son travail consiste en un dialogue constant de l’homme avec la nature.
Son intervention au musée des Beaux-Arts de Bordeaux est une évocation multisensorielle de sa région d’adoption, les Hautes-Pyrénées. Invité à se mettre à l’écoute de grands troncs de bois, les Gardiens de sommeil, qui vibrent de l’écho des sons de la forêt, le visiteur-auditeur devient peu à peu spectateur, découvrant quatre photographies de paysages boisés, prises à chaque saison. Ces photographies, intitulées Vu de l’atelier, sont exposées pour la première fois en France et présentées en écho aux fresques des Quatre Saisons de Gaspard Dughet.

 

Franck Tallon

Directeur artistique installé à Bordeaux, Franck Tallon travaille sur le pouvoir de l’image et du texte dans un environnement urbain surchargé.
L’installation réalisée au musée des Beaux-Arts propose de traiter l’entrée du musée de façon théâtrale, comme une interface, une transition entre l’espace public (la rue, le jardin) et l’espace intérieur du musée (les collections). Placée le long des grilles du jardin, l’installation est un regard porté sur la notion de paysages peints déclinés en quatre séquences de six panneaux imaginées à partir des collections du musée.

 

 

« Mise en regard »
28.09.2017 ‒ 07.01.2018

→ Exposition Salle des Essais, aile sud Dezeuze-Marquet.

Daniel Dezeuze, né en 1942 à Alès, se revendique de l’influence d’Albert Marquet dans sa jeunesse. À l’occasion d’un don important par l’artiste d’un ensemble de dessins réalisés au début des années soixante sur la côte Cantabrique au CAPC musée d’art contemporain, et en collaboration avec ce dernier, le musée a souhaité rapprocher le travail de ces deux artistes dans une confrontation inédite.

Erik Samakh
(Saint-Georges-de-Didonne,1959),
Vue de l’atelier.
Printemps, Eté, Automne, Hiver,
2016, photographies.
Franck Tallon (Bordeaux, 1960), Les terres (détail), 2017, impression sur bâches, installation sur structure tubulaire. © Collection de l’artiste.
Daniel Dezeuze (Alès, 1942), Sans titre, 1963, gouache sur papier © Collection CAPC musée d’art
contemporain.
Le musée des beaux-arts de Bordeaux

Le musée des beaux-arts de Bordeaux (Gironde, France) est un musée d’art fondé en 1801 et principalement constitué d’une collection de peintures allant du xve au xxe siècles mais qui possède également des collections de sculpture et d’arts graphiques. Il présente la particularité d’être en deux lieux séparés : le musée des beaux-arts, cours d’Albret, et la galerie des beaux-arts, place du Colonel Raynal.