Logo WAC

Parcours

J. De Giacinto

Architecte

→ Le parcours se fait librement ou dans le cadre d'une visite guidée : ✵ Itinéraire sur mobile
S'inscrire à la visite guidée
S'inscrire à la visite guidée du Bus de l'Art Contemporain

17*. Tinbox
28. Pointdefuite
17. L’Agence Créative - Tinbox
18. L‘Ascenseur Végétal
21. Laboratoire BX
14. Galerie G.A.G.
11. FRAC Aquitaine
5. Base sous-marine de Bordeaux
23. MC2a - Espace Partage

A l'occasion du WAC, nous invitons les passionnés, les curieux, les intrigués, à découvrir l’art contemporain sous un nouvel angle, typiquement bordelais. Pour répondre à la thématique du paysage, nous utilisons le bus de l’art contemporain (BAC) afin de dresser un portrait global de l’art bordelais ainsi que du paysage architectural bordelais. Le bus participe également à mettre en lumière les problématiques environnementales actuelles qui participent quotidiennement à dégrader notre cadre de vie.

A travers 10 lieux artistiques liés par leur interprétation de l’art en tant que forme d’expression et à leur réappropriation des codes, des artistes originaux invitent silencieusement les visiteurs à (re)découvrir l’art contemporain à travers leur art et leur réflexion propre. De ce fait, du paysage agricole au paysage européen, en passant par le paysage régional et urbain, l’interprétation de l’espace est au cœur des interrogations. Il s’agit également de révéler la contradiction entre l’espace naturel, fictionnel et urbain.

En associant des espaces d’art indépendants et/ou lieux émergents, nous mettons en avant une ambition nouvelle d’intensification de l’art de l’agglomération bordelaise, sous toutes ses formes et à toutes les échelles. Avec  ce parcours, nous réunissons autant les citoyens que les disciplines, autour de problèmes communs et de recentrer l’individu dans son environnement. Nous interrogeons le lien étroit entre la nature et l’art, comme entre le réel et le perçu.


Barbier & Merchadou

Curateurs : Nora Barbier et Théophile Merchadou Pineau – tandem d’étudiants de l’Ecole des Beaux-Arts de Bordeaux.

→ Le parcours se fait librement ou dans le cadre d'une visite guidée : ✵ Itinéraire sur mobile
S'inscrire à la visite guidée
S'inscrire à la visite guidée du Bus de l'Art Contemporain

7.  Continuum
27. Pierre Poumet
29. Rezdechaussée
19. La Mauvaise Réputation
32. Zebra 3 (Le Collectionneur)
—   Whereart
20. La Réserve
24. Metavilla (21h-23h30)

"Luxe sans histoires" 


Et si c’était un luxe de ne pas raconter d’histoires ? En art comme dans la vie, on peut savoir ce qu’on fait sans même y penser, dire une chose et en faire une autre, bluffer, dire vrai, se raconter. Les lieux d’art contemporain racontent souvent une histoire : celle de ceux qui y passent, de ce qu’on s’y permet, de ce à quoi on contribue. Pour se faire connaître, attirer ceux qu’on vise, voire attirer tout le monde. Et certains lieux ne racontent rien... On ne sait pas bien ce qu'il s'y passe. Des lieux hybrides, expérimentaux, des galeries qui se cachent humblement derrière chacune de leurs programmations — ou simplement des lieux qui ne communiquent pas sur leurs activités. ‘Luxe sans histoires’ propose de faire la part belle à des lieux singuliers, qui eux-mêmes font la part belle à l’imprévu. Mais aussi, d’aller voir des lieux qui se racontent volontiers, et s’offrir le luxe de suspendre pour un temps ce qui s’en raconte. Regarder, discuter avec ceux qui s’y impliquent, sans a priori. Et prendre plaisir, par-delà le dialogue, à ce que l'étrangeté demeure.  
continuum. se situe en périphérie du centre-ville de Bordeaux, dans un quartier (le Grand Parc) quelque peu oublié. Existant sur la durée du prêt de l'espace par la ville de Bordeaux, continuum. propose un unique projet d'exposition évolutif. Nous visiterons continuum. à un instant avancé de son état (état 2.5 nous dit Laurent Kropf), qui a déjà accumulé des pratiques et personnalités hétéroclites. Au programme, les vidéos absurdes et poétiques de Julie Chaffort.  
Nous marcherons ensuite vers les Chartrons, quartier adjacent au Grand Parc, et opposé aussi bien socialement que par son architecture. L'invitation portée par Pierre Poumet et Maïwen En-Nana, MRS PIG & THE KETCHUP, trouve son titre dans le récit glané à Londres dans un bus, fable comique racontée par une mère à son fils, devenu prétexte à rassembler. Outre les œuvres de l’américain Paul Branca, sobrement facétieuses, l’exposition présentera les œuvres de Josh Berry, Adam Hennessey et Sheila Rennick, jeunes artistes britanniques en résidence à Bordeaux et Blaye pour l’occasion. Presque voisins, Rezdechaussée, derrière une devanture en bois typique de la rue Notre-Dame, est un atelier et lieu de diffusion artistique. On y découvrira 198 120 062 017 de Thomas Déjeammes, fiction autobiographique utilisant le médium photographique.  
Nous irons ensuite dans le quartier Saint-Pierre, à la Mauvaise Réputation, librairie et lieu d’exposition qui fête aujourd’hui ses 15 ans. L’exposition BADAAAASSS, proposée par Arnaud Labelle-Rojoux, sera à l’image de son initiateur : directe et haute en couleur. Etape d’une histoire commune qui passe par la Villa Arson à Nice, l’exposition présentera les œuvres d’Anna Byskov, Baptiste Le Chapelain, Jeanne Moynot et Thomas Teurlai. En route vers le quartier Nansouty, nous ferons une pause au Bar à oranges, projet de Michel Blazy pour Zebra 3, pour nous rafraîchir. L’étrange proposition Le Collectionneur invite à presser des oranges sans en jeter l’écorce. Nous rencontrerons Maylis Doucet, qui nous présentera son application pour téléphones portables Wherart.  
Dernière étape du parcours, La Réserve propose CHASING PARK, projet d’artistes d’Offenbach en résidence. La discussion se prolongera ici à l’envie, profitant de la générosité de ce lieu gravitant entre artist-run space, ateliers, espace d'exposition et de rencontre.  

→ Hors parcours : De 20h30 à 23h, Metavilla propose la diffusion d'une vidéo dans l'espace public. Océans (2016-2017) de Nicole Tran Ba Vang est une plongée aquatique subtile et silencieuse, à découvrir dans une atmosphère nocturne et résidentielle.

Famille

→ Le parcours se fait librement, pas de visites guidées :
Itinéraire sur mobile

Le Parcours Famille propose une programmation adaptée aux plus jeunes. Les cinq lieux d’art sélectionnés sont faciles d’accès grâce à la ligne B du TRAM qui longe les quais. Une promenade agréable qui vous amènera également à découvrir les sites touristiques majeurs de la ville de Bordeaux.



  • Vitrine des essais
  • CAPC
  • Arrêt sur l’image
  • FRAC 
  • Les vivres de l’Art


Atelier famille au FRAC Comme un pinceau dans l’eau avec l’artiste Anne Colomes, pour les adultes et les 4-6 ans de 15h à 17h, 3€/personne
Visite partagée de l’exposition Des Mondes aquatiques #2, 16h30, durée 1h, gratuite et pour tous les publics


Pour les plus aventureux, 2 excursions atypiques sont proposées.


A l’Institut Bernard Magrez, superbe château d’époque, présente l’exposition du Grand Concours Bernard Magrez pour laquelle le public est appelé à voter pour son artiste préféré !


Une ballade récréative au Jardin Botanique, initiée par Art&Communication dans le cadre du projet Nid Urbain Nomade / NuN,  vous offre une parenthèse Nature où les travaux scientifiques des artistes Hicham Berrada et Erik Samakh se muent en tableaux fantastiques.

Elise Girardot

Commissaire d’expositions

Parcours à faire à pied ou à vélo
Durée : 3h
→ Le parcours se fait librement ou dans le cadre d'une visite guidée : ✵ Itinéraire sur mobile
S'inscrire à la visite guidée

« La dérive se définit comme une technique du passage hâtif à travers des ambiances variées. »
— Guy Ernest Debord

1. 0,100 (performance ambulante)
28. Point de Fuite.
Galerie des Étables
12. Galerie Anne‐Laure Jalouneix
26. Musée des Beaux‐Arts (jardin)
25. Musée des Arts Décoratifs et du Design de Bordeaux
10. Espace 29
13. Galerie DX
29. Galerie Rezdechaussée

Comment la déambulation, au fil des contextes urbains changeants, contribue‐t‐elle à l’expérience du regard posé sur les oeuvres ? Simultanément, le regard que nous portons sur la ville est transformé par la découverte des expositions traversées. Le Parcours inaugure un dialogue entre huit projets artistiques, leurs contextes et les promeneurs.
À partir d’une performance du Collectif 0,100 réinterprétant un tableau emblématique de l’histoire de l’art, les participants déborderont le lieu clos de l’exposition pour tisser un trajet dans le paysage bordelais. Le Parcours est à envisager comme une expérience personnelle, tant avec les rues de la ville qu’avec les oeuvres rencontrées. Faire l’expérience personnelle des oeuvres, c’est exercer sa subjectivité de regardeur. Les corps des participants sont ici partie prenante. Cette implication directe encourage un « lâcher-­‐prise » favorisant le regard intérieur. Dans L’aventure sémiologique, Roland Barthes nous invite à varier nos trajets quotidiens, à contourner nos habitudes pour investir la ville de sens. Comme la ville, les expositions sont des structures ouvertes, rythmées par une infinité de juxtapositions. Que se passe t‐il lorsqu’on traverse, pendant trois heures, huit «lieux» : une performance dans l’espace public, une installation in situ, quatre galeries, une institution, un artist-­run-space ?